dernières news, tutoriels, actualités, communautés

DATAVIZ : L'Assemblée Nationale en marche

Cette semaine nous avons décidé de vous replonger dans un souvenir qui a marqué cette année 2017… L’élection législative !

 

Comme vous le savez, cette élection a porté La République En Marche (LREM), le parti d'Emmanuel Macron, à la majorité absolue à l'Assemblée Nationale. Ce résultat indique un désir de changement en politique, mais il est utile aussi de considérer les différentes tendances exprimées par les électeurs. Nous nous sommes donc concentrés sur une analyse territoriale des tendances de vote, et avons notamment tenté d’analyser le lien entre les conditions économiques locales (en particulier le taux de chômage) et les résultats du vote.… Les conclusions sont surprenantes !

 

Le dossier comporte plusieurs tableaux de bord qui vous sont expliqués ci-dessous.

 

 

Dashboard n°1 : Répartition des 577 députés à l'Assemblée Nationale

 

Ce tableau de bord permet de visualiser de manière originale les forces en présence à l’Assemblée.

 

       --> Cliquez sur un parti pour voir ses résultats détaillés

       --> Retrouvez votre député.

       --> Trouvez quel est le parti le plus engagé dans la démarche de parité hommes/femmes, et

       --> Comparez avec les résultats de l'élection législative de 2012 : la tendance est certes à l’amélioration (39% de femmes à l’Assemblée en 2017, contre 27% en 2012), mais il existe encore de fortes disparités entre les partis.

 

 

 

 

Dashboard n°2 : Comparaison entre le scrutin uninominal à 2 tours et d'autres modes de scrutin

 

Ce tableau de bord analyse l’une des propositions phares d’Emmanuel Macron : l’introduction d’une part de proportionnelle afin de rendre l’assemblée plus représentative.

     --> Choisissez l’un des modes de scrutin proposés pour en évaluer l’impact.

     --> Comparez aux modes de scrutin de certains autres grands pays européens (proportionnelle intégrale aux Pays-Bas, en Allemagne, scrutin uninominal à 1 tour au Royaume-Uni).

 

 

Dashboard n°3 : Territoires des principaux partis

 

C’est ici que commence notre analyse avancée.Nous avons comparé, pour chaque parti, les résultats nationaux et les résultats obtenus localement. Cette analyse met en évidence des divisions territoriales très marquées :

 

  • Vote Front National : Les zones de force du vote pour le Front National sont le Nord-Est, le long du Rhône, le littoral Sud-Est et le long de la Garonne. De 2012 à 2017, cette tendance s’est fortement renforcée.

 

 

  • Vote France Insoumise : de 2012 à 2017, on observe une généralisation de la présence de la France Insoumise (Front de Gauche en 2012). Ses zones de forces forment une diagonale allant de la Bretagne à Marseille, avec un foyer fort et homogène dans tout le quart Sud-Est, ainsi que dans les grandes villes.

 

 

Ces observations démontrent deux tendances fortes :

  • Une montée généralisée du vote vers les extrêmes : on observe une augmentation des votes pour ces partis entre 2012 et 2017.

  • L’ancrage fort de ces partis extrêmes dans des territoires bien visibles et complémentaires : là où le vote Front National est fort (sauf à Marseille), le vote France Insoumise ne l’est pas, et inversement

 

Dashboard n°4 : Taux de chômage et résultats & Taux de chômage et résultats - Distribution vote / taux de chômage

 

A la recherche d’explications possibles pour ces observations, nous avons choisi de comparer cette analyse d’intensité du vote avec les chiffres du chômage. Cette analyse suggère un lien fort entre les difficultés économiques liées au chômage et l’intensité du vote pour les partis classés aux extrêmes.

 

En particulier, en 2012 et 2017, les résultats montrent une excellente corrélation, ainsi qu’une pente fortement croissante, entre le vote pour le Front National et le taux de chômage observé localement.

 

 

 

 

Ces analyses renvoient à d’autres phénomènes de polarisation du vote entre métropoles et zones rurales, observés lors de l’élection de Donald Trump aux Etats-Unis et lors du référendum sur le Brexit au Royaume-Uni.

 

Un argument régulièrement avancé dit que les zones qui se portent vers les extrêmes sont généralement les « perdantes de la mondialisation », victimes d’une désertification industrielle et d’un chômage fort. Cela semble confirmé, sur la base des chiffres officiels utilisés, par l’élection législative française de 2017.

Please reload

Derniers Articles
RSS Feed
Please reload

Archive
Please reload

  • Grey Instagram Icon

Design by Actinvision

Legal

Copyright © 2017